Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Outrages, L'ornière du refus 2016 à Dijon - Cote-dor / Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceCôte-dor  J'annonce 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Source : #31659 > Afficher son tableau Foxoo

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 19/09/17 | Vues : 118


Outrages, L'ornière du refus 2016 à Dijon / Cote-dor

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Du 11 au 15 octobre 2016 à Dijon.

Un bord d’océan, une fin de terre, des gens ordinaires. Mathilde est revenue auprès de ses parents, à la ferme. La jeune femme fait le ménage chez des gens âgés qui, pour certains, n’ont qu’elle. L’un d’eux, Edmond, lui lègue sa fortune à la condition qu’elle soit enterrée à ses côtés. Qu’est-ce que ce geste ? Ultime affront ou preuve d’un amour fou ? L’homme aurait ruiné la famille et accusé le père d’avoir causé la mort de sa belle-mère. C’était une nuit sur la grève, mais il ne se souvient de rien, le père. Trou noir. Pourtant Mathilde est aimantée par cet homme magnétique. Peut-elle aimer celui qui a détruit la vie de ses parents ? L’ornière du reflux est un sillon par lequel s’engouffrent les souffrances refoulées. Les bouteilles bues ne tarissent pas la haine, si vieille qu’elle a façonné les êtres, si trouble qu’elle pourrait faire naître en eux l’idée de meurtre. Portée par de superbes acteurs, la langue brute et belle de Pierre-Yves Chapalain remue les sentiments sédimentés. Déjà dans La Brume du soir – présenté au TDB en 2014 – régnait autour du secret familial ce climat mystérieux. Sur une terre rurale en mutation, l’intuition et la science se confrontent aux puissances archaïques, qui agissent sur la nature comme sur les hommes. Chapalain évoque Lynch ou Hitchcock, on pense aussi à Simenon, lorsque la réalité soudain dévie en thriller fantastique, sans innocent ni coupable. Dans l’inquiétante étrangeté de ce monde disloqué surgira, peut-être, enfin, l’amour.
Salle Jacques Fornier, 30 rue d'Ahuy, 21 dijon




En savoir plus
Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions